Tendresse à adopter

octobre 7, 2019 in CHATS A L'ADOPTION, CHATS de l'association, Devenir Famille d'Accueil

 

Type : Chat domestique poil court
Sexe : Femelle
Age : né approx 01/06/18
Couleur : Noir/blanc
Taille : Moyen
Lieu : Oise – 60 (Picardie)

Refuge : Vive le chat (Oise)
Contact Refuge : Envoyer un email au refuge
Tél : 09 61 25 74 61

 


Cette jolie minette s’appelle Tendresse. Elle a un peu plus d’un an. Nous l’avons retrouvée pas loin de l’association l’été dernier. Ayant tenté de retrouver ses propriétaires, il s’avérait qu’elle n’en avait pas, juste une gamelle posée près des poubelles pour se nourrir, qui elle-même a disparu l’hiver approchant.

Tendresse est de nature calme et attachante.

Nous recherchons soit une famille d’accueil soit une famille adoptive pour elle car elle n’est pas très à l’aise au sein de notre association et aux côtés des autres chats.

Tendresse aurait besoin d’une famille sans autres animaux, une famille aimante qui passe pas mal de temps à la maison. L’amour que vous lui offrirez vous sera rendue bien évidemment au quintuple. Elle est stérilisée.

Pour plus d’informations, merci de nous contacter sur contact@vivelechat.fr

Rouxillont à adopter

octobre 25, 2017 in CHATS A L'ADOPTION, CHATS A PARRAINER, CHATS de l'association, Devenir Famille d'Accueil

 


(Avant/Après l’opération)

Type : Chat domestique poil court
Sexe : Mâle
Age : né approx 01/10/16
Couleur : Roux/blanc
Taille : Moyen
Lieu : Oise – 60 (Picardie)

Refuge : Vive le chat (Oise)
Contact Refuge : Envoyer un email au refuge
Tél : 09 61 25 74 61

Nouvelles du 10/17 :

 
Très bonne nouvelle, Rouxillont est maintenant à adopter (nous pensions qu’il serait à parrainer au départ car il est devenu sociable , il cherche à jouer avec nous et les chats. Il le veut tellement que les autres chats sont un peu surpris par sa vitesse et son hyperactivité mais Rouxillont ne fera du mal à personne.
Pour un petit bout de chou recueilli et opéré au mois d’aout, il est en pleine forme !
 

Rouxillont est apparu sur le muret entre l’enclos et les champs. Je l’apercevais à chaque fois que j’allais nourrir les autres chats. Je le voyais toujours de loin car si je m’approchais du muret, lui descendait dans les champs et remontait quelques minutes plus tard. Alors j’ai tenté de lui laisser un peu de nourriture, en effet il était affamé, il terminait tout en un rien de temps… c’est de cette manière que ce rituel a commencé mais je n’ai jamais pu le voir de près, jusqu’au jour où j’ai réussi à l’attraper à l’aide d’une trappe.
 
C’est là que j’ai vu qu’il avait un problème à l’œil. Le vétérinaire l’ayant castré a donné plusieurs diagnostics : un effet de la calicivirose, une atrophie de l’œil associé à un entropion ou encore les séquelles d’un ulcère. La solution la plus sûre et saine pour lui, a été de procéder à une énucléation.
 
Rouxillont a été vacciné récemment, en ce moment il avec nous dans la maison, petit à petit il s’habitue à nous et aux autres chats mais il se cache toujours quand je rentre dans la pièce… Il reste craintif mais joue de plus en plus.

Read the rest of this entry →

Maya à adopter

août 16, 2017 in CHATS A L'ADOPTION, CHATS A PARRAINER, CHATS de l'association, Devenir Famille d'Accueil

Maya2réduite

TypeChat domestique poil court
SexeFemelle
Age : née approx 01/01/2011
CouleurGris et blanc
TailleMoyen
LieuOise – 60 (Picardie)

RefugeVive le chat (Oise)
Contact RefugeEnvoyer un email au refuge
Tél09 61 25 74 61


Maya, jeune minette qui a croisé le chemin de Nancy un jour de septembre. Elle paraissait amaigrie et hagarde. Nancy la suivit et s’est renseignée auprès du voisinage pour savoir à qui elle appartenait. Après les renseignements pris, Nancy a attrapé Maya et elle a déposé un message au propriétaire qui était absent depuis trois jours.

Une fois à l’association, Maya était tellement fatiguée qu’elle ne tenait plus sur ses pattes. Elle a dormi trois jours et mangeait quelques bouchées de pâtées tout en restant allongée. Après ces quelques jours de repos bien mérités, Maya s’est levée et s’est jetée sur la gamelle de nourriture.

Entre temps, son «maître» a téléphoné en disant qu’il ne souhaitait pas la récupérer que l’association pouvait la garder.

Maya a été amenée chez le vétérinaire pour être stérilisée et tatouée. Une ovariohystérectomie a été pratiquée, Maya attendait 5 bébés. Cinq petits bouts qui auraient fini comme leur mère sans domicile juste bonne pour les femelles à faire des petits, si Nancy n’était pas intervenue.

Aujourd’hui, la jolie Maya est une chatonne pleine de vie. Elle est très futée, câline et très joueuse . Elle et le jeu c’est sa vie, si quelqu’un aimerait jouer avec elle, Maya serait très heureuse , mais si personne joue avec elle , elle trouvera de quoi s’occuper et jouer seule. Nous recherchons pour elle une famille aimante et responsable avec maison sans danger, avec jardin et fenêtres sécurisées, dans un lieu calme ou une famille d’accueil.

Maya est tatouée, stérilisée et testée FELV et FIV (négatif).

Phebus à adopter

août 3, 2017 in CHATS A L'ADOPTION, CHATS A PARRAINER, CHATS de l'association, Devenir Famille d'Accueil

 

Type : Chat domestique poil court
Sexe : Mâle
Age : né approx 01/03/2014
Couleur : Beige
Taille : Moyen
Lieu : Oise – 60 (Picardie)

Refuge : Vive le chat (Oise)
Contact Refuge : Envoyer un email au refuge
Tél : 09 61 25 74 61


PHEBUS a eu un début de vie difficile, il errait dans les rues de Cergy Saint-Christophe avec l’apparence d’un animal sans vie. Le petit animal effrayé refusait de se laisser approcher !

Dans la quartier dangereux qu’il fréquentait, que Nancy connait bien, la présidente de Vive le Chat, le pauvre a dû connaître bien des misères…

Probablement à la rue depuis un long moment et trop faible pour se défendre, il a eu l’habitude de se faire maltraiter par les passants et autres animaux errants.

La grave gingivite dont il souffrait, l’empêchait de se nourrir. Les gencives infectées et rouge sang, Phébus ne pouvait plus manger et il hurlait de douleur sans même avoir essayé de se nourrir.

Aujourd’hui Phebus a eu les soins nécessaires, une extraction de dents. Il peut maintenant manger sans problème et il va beaucoup mieux. Il est très gentil et propre, il cherche à s’accrocher à une personne, toujours en demande de câlins. Phébus a besoin d’un lieu tranquille et d’un jardin ou un lieu ouvert mais bien sécurisé, car il a tendance à miauler quand il est enfermé alors que dehors c’est le paradis !

Si une famille aimante et responsable pouvait l’adopter et vivre dans une maison avec jardin sécurisé il serait très heureux.

S’il n’est pas adopté une famille d’accueil ou un parrainage sera nécessaire.

Moncoeur à adopter

août 3, 2017 in CHATS A L'ADOPTION, CHATS A PARRAINER, CHATS de l'association, Devenir Famille d'Accueil


Type
Chat domestique poil court
Sexe : Mâle
Age : né approx 01/01/2013
Couleur : Noir
TailleMoyen
LieuOise – 60 (Picardie)

RefugeVive le chat (Oise)
Contact RefugeEnvoyer un email au refuge
Tél09 61 25 74 61

 

 Nouvelles de 10/17

Des nouvelles de Moncoeur, Il préfère sa solitude que de passer du temps avec les autres chats. Très calme, un vrai pacifiste.   On sent qu’il est un petit peu jaloux car il adore les caresses, alors avec lui on s’amuse à caresser plusieurs chats en même temps ! Le soir, au moment de se coucher, il aime se blottir contre nous.

Il  va bien moralement et physiquement, tout de même un état de santé à bien surveiller étant FIV+. Il aime aussi beaucoup le confort de la maison et reste toujours fidèle à ses maîtres. Nous l’avons bien dit, un vrai petit chien !


Un minou abandonné aux côtés de Tipotin (voir les infos de Tipotin dans l’album des chats à parrainer). Dès son plus jeune âge, Moncœur a été recueilli par l’association en mai 2014.

Leur début de vie n’a pas été des plus faciles. Ils ont dû se débrouiller par leurs propres moyens pour survivre. Ils se sont approchés des habitations pour trouver de la nourriture. Une voisine a appelé Nancy pour lui signaler la présence de ces deux chats. Il était plus qu’urgent de les récupérer avant qu’ils ne leur arrivent malheur. Couvert de griffures et de sang. Moncœur a été mordu à la queue. Sa blessure a eu du mal à cicatriser. Nous supposons qu’ils se battaient pour se nourrir.

« Moncœur est à adopter avec une famille stable responsable et aimante ou de jeunes retraités. C’est un chat très doux, il cherche à être rassuré et protégé, il me suit souvent et il se pose à coté si je suis occupée, comme un chien, il est attentif quand je me déplace et il arrive en courant au moment de dormir… A l’heure du repas il attend patiemment devant la porte de la cuisine, il préfère la viande cuite et accepte certaines pâtés. Il ne pose aucun problème avec les autres chats. Il aime le contact humain, il en a besoin pour se sentir aimé et il retourne cette même affection à son maître. Aujourd’hui, toujours aussi câlin et joueur. »

Il est castré, tatoué et FIV+.

Lolie à adopter

août 2, 2017 in CHATS A L'ADOPTION, CHATS A PARRAINER, CHATS de l'association, Devenir Famille d'Accueil

TypeChat domestique poil court
Sexe : Femelle
Age : née approx 01/06/2013
Couleur : Noire et blanche
TailleMoyen
LieuOise – 60 (Picardie)

RefugeVive le chat (Oise)
Contact RefugeEnvoyer un email au refuge
Tél09 61 25 74 61


Petite chatte qui a cherché à se cacher et se loger au sous-sol d’une personne pendant un bon moment. Cette personne la nourrissait de temps en temps et un jour décide de nous appeler pour la faire stériliser… Le vétérinaire découvre qu’elle est stérilisée et tatouée SPA comme chat libre. Des formalités sont faites pour valider le transfert de propriété.


La petite Lolie pesait un peu plus de 2 kilos, elle semblait un chaton de 6 mois toute fine, mais la difficulté était qu’elle ne mangeait pas grand-chose. Une autre visite chez le vétérinaire s’impose, elle avait des puces et nécésstait un bon bain. Avec le temps, on essaie de découvrir ce qu’elle pouvait manger à part du poulet cuit, des sachets de Purina One et des croquettes de qualité.

A son arrivée au refuge, elle était assez timide et avait très peur des chats et n’aimait pas trop l’idée de dehors non plus. Aujourd’hui , elle joue avec les autres chats par moments, et n’a plus peur de son entourage.

Elle aime beaucoup les caresses, par son miaulement et son comportement, on voit qu’elle apprécie notre compagnie. Elle mérite tellement une famille aimante et responsable, avec des enfants assez matures pour s’occuper d’elle, ou une personne jeune retraitée. Conviendrait pour Lolie, un appartement bien sécurisé surtout vis-à-vis des fenêtres.

Pour être bien informé avant d’adopter

janvier 18, 2013 in Informations avant l'adoption, Législation

Budget du chat : http://www.cda-paris12.com/services/info_dos_budget-chat2.htm

« Ce livret s’inscrit dans le cadre d’une campagne pour la protection des animaux, que j’ai souhaité engager avec l’ensemble des partenaires concernés et mon ministère. Il est principalement consacré aux responsabilités et devoirs des propriétaires et futurs propriétaires d’animaux de compagnie. Vous y trouverez des conseils pratiques, des règles et quelques rappels de la loi. En France, aujourd’hui, plus d’un foyer sur deux possède un chien ou un chat. La place des animaux de compagnie dans notre société est incontestable et mérite toute notre attention. Je vous en souhaite une lecture attentive et enrichissante ! »
Hervé Gaymard,
Ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et des affaires rurales
Cliquez ici pour télécharger le livret de responsabilisationPetit guide pour l’adoptant ou comment comprendre son chien et son chat.
Source : Institut SHERWOOD – Centre de formation en psychologie et soins animaliers
Cliquez ici pour télécharger le petit guide

 

Extrait de l’Arrêté du 25 octobre 1982

janvier 17, 2013 in Législation

CHAPITRE II (Arrêté du 25 octobre 1982)
Animaux de compagnie et assimilés

3. Les propriétaires, gardiens ou détenteurs de tous chiens et chats, animaux de compagnie et assimilés doivent mettre à la disposition de ceux-ci une nourriture suffisamment équilibrée et abondante pour les maintenir en bon état de santé. Une réserve d’eau fraîche fréquemment renouvelée et protégée du gel en hiver doit être constamment tenue à leur disposition dans un récipient maintenu propre.

4. a) Il est interdit d’enfermer les animaux de compagnie et assimilés dans des conditions incompatibles avec leurs nécessités physiologiques et notamment dans un local sans aération ou sans lumière ou insuffisamment chauffé.
b) Un espace suffisant et un abri contre les intempéries doivent leur être réservés en toutes circonstances, notamment pour les chiens laissés sur le balcon des appartements.

5. a) Pour les chiens de chenils, l’enclos doit être approprié à la taille de l’animal, mais en aucun cas cet enclos ne doit avoir une surface inférieure à 5 mètres carrés par chien et sa clôture ne devra pas avoir une hauteur inférieure à 2 mètres. Il doit comporter une zone ombragée.
b) Les niches, les enclos et les surfaces d’ébats doivent toujours être maintenus en bon état de propreté.
c) Le sol doit être en matériau dur, et, s’il est imperméable, muni de pentes appropriées pour l’écoulement des liquides. L’évacuation des excréments doit être effectuée quotidiennement. Les locaux doivent être désinfectés et désinsectisés convenablement.

6. Les chiens de garde et d’une manière générale tous les animaux de compagnie et assimilés que leurs maîtres tiennent à l’attache ou enferment dans un enclos doivent pouvoir accéder en permanence à une niche ou abri destiné à les protéger des intempéries. L’attache est interdite pour les animaux n’ayant pas atteint leur taille adulte.

7. a) La niche ou l’abri doit être étanche, protégé des vents et, en été, de la chaleur. La niche doit être sur pieds, en bois ou tout autre matériau isolant, garnie d’une litière en hiver et orientée au Sud. En hiver et par intempéries, toutes dispositions doivent être prises afin que les animaux n’aient pas à souffrir de l’humidité et de la température, notamment pendant les périodes de gel ou de chaleur excessive.
b) Les niches doivent être suffisamment aérées. Les surfaces d’ébats des animaux doivent être suffisamment éclairées.
c) La niche doit être tenue constamment en parfait état d’entretien et de propreté.
d) La niche et le sol doivent être désinsectisés et désinfectés convenablement. Les excréments doivent être enlevés tous les jours.
e) Devant la niche, posée sur la terre ferme, il est exigé une surface minimale de 2 mètres carrés en matériau dur et imperméable ou en caillebotis pour éviter que l’animal, lorsqu’il se tient hors de sa niche, ne piétine dans la boue.
f) Cette surface doit être pourvue d’une pente suffisante pour l’évacuation des urines et des eaux pluviales. Les caillebotis doivent être tels qu’ils ne puissent blesser l’animal, notamment les extrémités des pattes.

8. a) Pour les chiens de garde et, d’une manière générale, tous les animaux de compagnie et assimilés que leur propriétaires tiennent à l’attache, le collier et la chaîne doivent être proportionnés à la taille et à la force de l’animal, ne pas avoir un poids excessif et ne pas entraver ses mouvements.
b) Les animaux ne peuvent être mis à l’attache qu’à l’aide d’une chaîne assurant la sécurité de l’attache pour les visiteurs et coulissant sur un câble horizontal, ou à défaut, fixée à tout autre point d’attache selon un dispositif tel qu’il empêche l’enroulement, la torsion anormale et, par conséquent, l’immobilisation de l’animal. En aucun cas, le collier ne doit être constitué par la chaîne d’attache elle-même ni par un collier de force ou étrangleur.
c) La longueur de la chaîne ne peut être inférieure à 2,50 mètres pour les chaînes coulissantes et 3 mètres pour les chaînes insérées à tout autre dispositif d’attache prévu ci-dessus.
d) La hauteur du câble porteur de la chaîne coulissante doit toujours permettre à l’animal d’évoluer librement et de pouvoir se coucher.

9. Aucun animal ne doit être enfermé dans les coffres de voitures sans qu’un système approprié n’assure une aération efficace, aussi bien à l’arrêt qu’en marche; les gaz d’échappement, en particulier, ne doivent pas risquer d’intoxiquer l’animal.

10. a) Lorsqu’un animal demeure à l’intérieur d’un véhicule en stationnement prolongé, toutes dispositions doivent être prises pour que l’animal ait assez d’air pur pour ne pas être incommodé.
b) Par temps de chaleur ou de soleil, le véhicule doit être immobilisé dans un endroit ombragé.

CHAPITRE II (Arrêté du 25 octobre 1982)
Concours, expositions et magasins de vente d’animaux

14. a) Il est interdit d’exposer dans les vitrines des magasins ou autres lieux, des animaux vivants, y compris oiseaux, hamsters, souris, poussins, etc; destinés notamment à la vente, sans que toutes dispositions soient prises, grâce à tout dispositif efficace, pour éviter à ces animaux une exposition prolongée au soleil, à la chaleur ou au froid excessifs, une aération insuffisante, un éclairage excessif ou prolongé. L’éclairage doit être éteint au plus tard à l’heure de fermeture de l’établissement, à l’exception des locaux spécialement aménagés pour la présentation des animaux nocturnes.
b) En outre, les dimensions de l’habitat doivent permettre aux animaux d’évoluer librement.
c) Les animaux doivent être convenablement isolés du public pour que celui-ci ne puisse pas les troubler ou porter atteinte à leur état de santé.
d) Toutes dispositions doivent être prises durant tout le temps du séjour dans l’établissement, pour assurer aux animaux des conditions acceptables d’abri, de litière, de température, d’humidité, d’aération, de nourriture et d’abreuvement.

Vous trouverez un espace juridique très important à l’adresse suivante :
http://www.associationstephanelamart.com/index.php?page=juridique&n=1

Ainsi que : http://www.animaux-familiers.org/information/legislation.html

DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’ANIMAL

juin 9, 2011 in ACCUEIL, Accueillir un chat, Législation

 

Il est incontestable et indispensable pour moi, par amour des animaux, de vous indiquer ci-dessous le texte de la Déclaration universelle des droits de l’animal.
Les maltraitances sur animaux peuvent entraîner, outre les amendes, des peines de prison.

La Déclaration Universelle des Droits de l’Animal a été proclamée solennellement à Paris le 15 octobre 1978, à la Maison de l’Unesco à Paris.
Son texte révisé par la Ligue Internationale des Droits de l’Animal en 1989, a été rendu public en 1990.
Dans la multitude des types de perception, d’action et de réaction des animaux vis à vis de leur environnement, la neurophysiologie et l’éthologie nous permettent
d’entrevoir des bases communes à tous les types de comportements qui régissent les rapports entre les différentes espèces animales, que ces comportements soient innés,
mémorisés, ou issus d’apprentissage.
Ces mêmes disciplines scientifiques nous conduisent à constater la réalité de la souffrance de l’animal.

La souffrance entraîne une réponse motrice (retrait, fuite), ou comportementale (cri, défense), ou neurovégétative (ulcère de contrainte), ou bien encore s’exprime par
des troubles du comportement (prostration, automutilation, agressivité permanente).

La sensibilité douloureuse, et la capacité d’y réagir pour en neutraliser ou en détourner la cause, sont des mécanismes adaptatifs de survie suffisamment répandus
et essentiels pour que l’on puisse déduire qu’ils sont nécessairement apparus très tôt au cours de l’évolution du monde animal.

La déclaration universelle des droits de l’animal, et l’extrait ci-dessus sont à consulter en intégralité sur le site de la fondation ligue française des droits de l’animal :
http://league-animal-rights.org

Considérant que la Vie est une, tous les êtres vivants ayant une origine commune et s’étant différenciés au cours de l’évolution des espèces,
Considérant que tout être vivant possède des droits naturels et que tout animal doté d’un système nerveux possède des droits particuliers,
Considérant que le mépris, voire la simple méconnaissance de ces droits naturels provoquent de graves atteintes à la Nature et conduisent l’homme à commettre des crimes envers les animaux,
Considérant que la coexistence des espèces dans le monde implique la reconnaissance par l’espèce humaine du droit à l’existence des autres espèces animales,
Considérant que le respect des animaux par l’homme est inséparable du respect des hommes entre eux,

IL EST PROCLAME CE QUI SUIT :

Article premier
Tous les animaux ont des droits égaux à l’existence dans le cadre des équilibres biologiques.
Cette égalité n’occulte pas la diversité des espèces et des individus.

Article 2
Toute vie animale a droit au respect.

Article 3
1- Aucun animal ne doit être soumis à de mauvais traitements ou à des actes cruels.
2- Si la mise à mort d’un animal est nécessaire, elle doit être instantanée, indolore et non génératrice d’angoisse.
3- L’animal mort doit être traité avec décence.

Article 4
1- L’animal sauvage a le droit de vivre libre dans son milieu naturel, et de s’y reproduire.
2- La privation prolongée de sa liberté, la chasse et la pêche de loisir, ainsi que toute utilisation de l’animal sauvage à d’autres fins que vitales, sont contraires à ce droit.

Article 5
1- L’animal que l’homme tient sous sa dépendance a droit à un entretien et à des soins attentifs.
2- Il ne doit en aucun cas être abandonné, ou mis à mort de manière injustifiée.
3- Toutes les formes d’élevage et d’utilisation de l’animal doivent respecter la physiologie et le comportement propres à l’espèce.
4- Les exhibitions, les spectacles, les films utilisant des animaux doivent aussi respecter leur dignité et ne comporter aucune violence.

Article 6
1- L’expérimentation sur l’animal impliquant une souffrance physique ou psychique viole les droits de l’animal.
2- Les méthodes de remplacement doivent être développées et systématiquement mises en œuvre.

Article 7
Tout acte impliquant sans nécessité la mort d’un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un crime contre la vie.

Article 8
1- Tout acte compromettant la survie díune espèce sauvage, et toute décision conduisant à un tel acte constituent un génocide, c’est-à-dire un crime contre l’espèce.
2- Le massacre des animaux sauvages, la pollution et la destruction des biotopes sont des génocides.

Article 9
1- La personnalité juridique de l’animal et ses droits doivent être reconnus par la loi.
2- La défense et la sauvegarde de l’animal doivent avoir des représentants au sein des organismes gouvernementaux.

Article 10
L’éducation et l’instruction publique doivent conduire l’homme, dès son enfance, à observer, à comprendre, et à respecter les animaux.

Devenir Famille d’Accueil : Comment faire ?

novembre 6, 2006 in Devenir Famille d'Accueil

Après avoir choisi un de nos chats, l’Association vous demandera tout d’abord de remplir un questionnaire de famille d’accueil.

Les départements qui nous intéressent sont le 60 (sud-ouest de l’Oise) le 95 (villes voisines du vétérinaire de l’association qui se trouve à Butry et le 27 (Gisors).

 

Télécharger le questionnaire : QUESTIONNAIRE_FA_vivelechat
Renvoyer le questionnaire à l’adresse mail suivante : contact@vivelechat.fr

A NOTER : seuls les chats proposés à l’adoption peuvent être confiés à une famille d’accueil (voir catégorie  » Chats à l’adoption »)
Les chats à parrainer restent à l’association.
Les familles d’accueil doivent résider à moins de 30km de Chaumont en Vexin (95).

Cet outil va nous permettre de trouver ENSEMBLE le compagnon, même temporaire, qui vous conviendra le mieux.

A réception de ce questionnaire rempli, nous prendrons contact avec vous par téléphone.
Si les conditions d’accueil sont remplies, nous fixerons ensemble un rendez-vous et l’animal vous sera alors présenté.
Après vérification de son état de santé par le vétérinaire de l’Association, un contrat de famille d’accueil sera établi.

________

Notre action a un besoin crucial de l’engagement de FAMILLES D’ACCUEIL afin d’offrir gîte et couvert aux chats les plus vulnérables ou à ceux qui ne peuvent être proposés rapidement à l’adoption.

Si vous avez une petite place dans votre maison et dans votre cœur pour un ou plusieurs chats, mais que vous ne pouvez ou ne voulez pas vous lier corps et âme, et à vie à un de nos protégés, vous pouvez lui donner le «coup de pouce» qui changera son destin.

La durée de l’hébergement sera arrêtée en accord avec l’Association.
L’Association « Vive le chat » prend en charge les soins vétérinaires et les médicaments s’il y a lieu.

 


« On ne voit bien qu’avec le coeur.
L’essentiel est invisible pour les yeux. »

Le petit prince.